art et artisanat

Publié le dimanche, 7 octobre 2018 à 15h27

Lulù Nuti, Calcare Il Mondo, Exposition à la Galerie Chloé Salgado

Par Ilaria Venneri

Calcare il mondo

A partir du 12 octobre 2018, la Galerie Chloé Salgado est heureuse de vous convier à son exposition inaugurale, une exposition personnelle de Lulù Nuti, "Calcare il mondo".

Inspirée par les initiatives pour combattre le réchauffement climatique, Lulù Nuti imagine Calcare il mondo: « Si un scientifique propose de peindre les toits du monde en blanc afin de réfléchir la lumière du soleil (White Roof Project), et que d’autres lancent un appel à candidature pour coloniser Mars (Mars One), je propose alors de mouler le monde afin de le reproduire ailleurs. » Un geste poétique et une réponse ironique, inquiète et provocatrice à une société, où les limites entre fiction et réalités semblent s’effacer.

Pour cette série, l’artiste débuta une recherche quasi-scientifique, à la Bikini Art Residency au Lac de Côme, où elle fut invitée en 2017, et où elle utilisa son studio comme laboratoire, afin d’imaginer différentes façons de mouler le monde, et ce qu’il se passerait si une erreur venait entraver sa démarche.

Les œuvres sont façonnées à partir de globes, en utilisant la technique classique du moulage, alliée à des matériaux de construction, tels que le béton et le plâtre, permettant à l’artiste de reproduire la Terre sous la forme symbolique du négatif. Elle utilise un pigment bleu, dans une intervention similaire à celle de la technique de la fresque qui, en séchant, révèle la surface occupée par les mers et les océans.

Dans ce processus, et chaque fois de manière inattendue, certains mots et éléments des globes originaux s’empreignent sur la surface des œuvres, témoins fantomatiques de l’objet moulé. L’artiste a également travaillé le concept de choc ou de catastrophe dans sa démarche, en dégonflant le globe pendant le processus de moulage, provoquant ainsi l’effondrement imprévisible de l’œuvre et de la Terre.

À travers sa recherche elle entend faire émerger les sentiments de responsabilité et d’impuissance que notre époque génère. Ses installations sont marquées par une dualité constante entre présence et effacement, équilibre et fragilité, à travers l’exploration de matériaux de construction et d’éléments naturels.

Informations pratiques
  • Galerie Chloé Salgado
  • 61 rue de Saintonge 75003 Paris
  • Du 12 octobre 2018 au 11 novembre 2018
  • contact@galeriechloesalgado.com