théâtre

Publié le dimanche, 15 avril 2018 à 09h52

Crocodiles, d'après le roman de Fabio Geda à la Maison des Métallos

Par Italo Parigi

Crocodiles d'après le roman de Fabio Geda

A partir du 16 mai 2018, à la Maison des Métallos reprise de Crocodiles, L'histoire vraie d'un jeune en exil avec Cendre Chassanne, Carole Guittat, Rémi Fortin. Le spectacle, tiré du roman Dans la mer, il y a des crocodiles de Fabio Geda sera à l'affiche pour cinq représentations.

Inspiré de l’histoire vraie d’Enaiatollah Akbari, transposée dans l’ouvrage de Fabio Geda, Dans la mer il y a des crocodiles, le spectacle raconte l’histoire d’Enaiat, un enfant afghan de la minorité persécutée des hazaras. À dix ans, sa mère le conduit clandestinement au Pakistan et l’abandonne pour le protéger des dangers qu’il court dans son pays.

Débute alors pour Enaiat un périple de cinq années jalonné d’épreuves et rythmé par l’espoir d’une vie meilleure. L’interprétation du comédien Rémi Fortin, bluffante de vérité, nous fait vivre ces épreuves douloureuses en traversant les frontières par l’Iran, la Turquie et la Grèce, jusqu’en Italie. On comprend mieux les peurs d’Enaiat, ses espoirs, ses galères mais aussi son courage, son énergie vitale qui rythment son épopée. La parole intime et universelle d’Enaiat est livrée au public qui, placé au cœur du dispositif scénique, accompagne son périple pas à pas et s’ouvre aux exilés.

Cette pièce humaniste mise en scène par Carole Guittat et Cendre Chassanne (qui a présenté aux Métallos le spectacle Bovary en septembre dernier) transcende le malheur et donne envie de croire aux vertus de l’accueil. Un spectacle fort sur l’exil destiné à tous, enfants (dès 9 ans), jeunes et adultes ; un beau souffle d’espoir.




« Le comédien déroule le fil de cette épopée tragique et pourtant “ miraculeuse et pleine d’espoir ”. Un conte contemporain sur l’exil, vibrant et vivant. » Françoise Sabatier-Morel, Télérama

« Cendre Chassanne condense le récit du véritable Enaiat. Sa simplicité narrative, l’économie suffisent à capter l’imaginaire et rendent l’histoire lisible et sensible. » Jean Grapin, La Revue du spectacle

Informations pratiques
  • Maison des Métallos
  • 94 rue Jean-Pierre Timbaud - 75011 Paris
  • Du 16 au 20 mai 2018