art et artisanat

Publié le vendredi, 3 novembre 2017 à 10h15

Colloque Rubi Antiqua à l’INHA

Par Marco Lotti

Pelike apula en peinture noire

Rendez-vous le 16 et le 17 novembre 2017 dans la Salle Vasari de l’INHA pour deux jours de rencontres dédiées aux avancées des travaux du projet quadriennal. L’équipe Rubi antiqua et les nombreux invités internationaux vous feront découvrir le cœur de leurs recherches, tout en évoquant les activités des années 2014-2017 qui, partant de la ville de Ruvo di Puglia en Italie et du siège français de l’initiative, ont apporté au projet une dimension bien plus large.

Plus de trente experts de sept pays différents (Italie, France, Hollande, Suisse, Angleterre, Allemagne, Russie) participeront au colloque Rubi antiqua. Consultants scientifiques du projet, membres de l’équipe Rubi antiqua, historiens et historiens de l’art, archéologues, conservateurs, surintendants et cadres dirigeants du MIBACT (Ministère des biens et des activités culturelles et du tourisme italien), présenteront les différents aspects du projet, ses lignes de recherche, ses résultats et ses objectifs en cours.

De prestigieuses institutions sont également engagées dans les réseaux d’échanges établis par le projet : en France, la Sorbonne (Paris I), le Musée du Louvre, le Musée du Petit Palais et le Cabinet des Médailles ; à l’étranger, le British Museum , l’Ermitage de Saint Pétersbourg, les Antikesammlungen de Munich, le Musée de Carlsruhe, le Rijksmuseum van Oudheden de Leyde, les Musées du Vatican, le Musée Archéologique National de Naples, le Musée étrusque de Villa Giulia, ainsi que les Université de Bari, Foggia, Naples, Venise, Milan et Bruxelles. Les journées d’étude seront précédées par une allocution des institutions qui ont permis la construction du cadre de la recherche : le département ANHIMA UMR 8210, la Mairie de Paris, la Région des Pouilles, la Mairie de Ruvo di Puglia, la Famille Jatta et la Famille Blacas. Ces représentants sont en effet devenus les ambassadeurs du projet Rubi antiqua, une aventure que nous pouvons aujourd’hui considérer comme profondément européenne.

Sur les routes du projet Rubi antiqua. Rubi antiqua vous convie à un voyage idéal à partir des échanges épistolaires privés et des documents officiels retrouvés par l’équipe dans les centres nationaux d’archives italiens et français. Il s’agit d’un périple destiné à conduire l’auditoire sur les routes d’un projet qui a su élargir ses horizons au delà de l’Italie et de la France.

Le colloque présentera à la communauté scientifique les résultats du travail mené par l’équipe guidée par Daniela Ventrelli depuis 2014. Avec l’aide des conservateurs des musées invités, nous retracerons le chemin des œuvres, de Ruvo di Puglia aux plus prestigieuses collections européennes.
Nous souhaitons ainsi nourrir le débat scientifique en recentrant la réflexion sur le collectionnisme, sur la protection des œuvres d’un intérêt culturel majeur et sur les dynamiques historiques et sociologiques engagées dans le processus d’exportation de ces oeuvres.

Enfin, nous prêterons une attention accrue à la question du partage numérique des données issues de la recherche. Celles-ci seront bientôt disponibles dans la base Rubi antiqua sur la plateforme AGORHA de l’INHA. Ce corpus numérique est l’un des symboles du mouvement contemporain de reconnaissance et de réappropriation du patrimoine qui regarde vers le futur en s’appuyant sur son héritage culturel.

Informations pratiques
  • Institut national d'histoire de l'art
  • 6 Rue des Petits Champs - 75002 Paris
  • 16 et le 17 novembre 2017 de 9h à 18h. Entrée libre. Voir le programme complet