restaurants

Zampa di Campagna, restaurant italien Paris 2

Par Stefano Palombari

Zampa di Campagna - devanture

Zampa di campagna, patte de campagne, plus que le nom d’une trattoria, cela fait penser au titre d’une fable, d’un conte pour enfant… et en effet on n’en est pas trop éloigné.
Bienvenue chez Andrea. Ce n’est pas une façon de dire, ici on est vraiment chez lui. On se sent tout de suite un invité plus qu’un client. Invité pour un repas en compagnie d’autres personnes qu’on ne connaît pas. Enfin pas encore, car le cadre est tellement particulier et l’hôte tellement accueillant qu’on est poussé instinctivement vers les autres convives. Qui se transforment d’emblée en habitués.

En franchissant le seuil, on se sent comme Alice au pays des merveilles. C’est un cadre absolument improbable. Après son nom c’est son décor qui nous fait plonger dans l’univers de la littérature enfantine… les tables sont toutes différentes, aux formes les plus insoupçonnables. Il y en a même une en forme de parenthèse. Une autre est tout en longueur mais tellement fine qu’une assiette tient par pur miracle… les objets les plus disparates vous sourient des murs, du plafond, des fenêtres… j’ai dit sourire car tout est gai ici. Et les fenêtres ne sont pas forcément une ouverture vers l’extérieur. Elle peuvent aussi permettre un aperçu des pierres du mur.

Zampa di Campagna - intérieur

La cuisine de Zampa di campagna est aussi surréaliste que le lieu ou vous la dégustez. Ici les pizzas portent des prénoms de filles. Mais pas de n’importe lesquelles... il s’agit des deux femmes les plus importantes de la vie d’Andrea : Sa mère et sa sœur, Rossella (12 €) et Luciana (11€). N’oubliez pas que nous sommes dans une sorte de conte pour enfant à la Rodari, où les mots sont souvent trompeurs. Rossella n’est donc pas la pizza rossa comme son nom pourrait le faire penser mais la blanche. Cela dit sur la pizza vous trouverez tellement d’ingrédients (mozza, ricotta, grana padano, tomates, brocolis ainsi que différentes épices) que les deux couleurs n’ont finalement que le rôle de désigner la présence ou l’absence de la sauce tomate.

Un plat de pâtes complète la « carte »…. enfin « les ardoises », éparpillées ci et là. Ma pasta e fagioli (10 €), pâtes et haricots blancs, était absolument exquise. La cuisine d’Andrea est rigoureusement végétarienne. Il utilise principalement des produits bio et artisanaux. Côté boissons : Le vin des Pouilles bio (rouge ou blanc) est facturé 6 €/ verre.
Le mercredi Andrea organise un atelier pizza (38 €).

Manger à Zampa di campagna est une expérience particulièrement agréable. Nous avons passé un excellent moment en compagnie de notre hôte et des autres invités. Difficile de lui trouver des défauts… Si, un : Le café. Il ne vous coûtera que 1,50 € mais il mérite encore quelques réglages.

Publié le dimanche, 4 décembre 2016 à 15h39

Informations pratiques
  • Zampa di Campagna
  • 9 Rue Beauregard - 75002 Paris. Tél. 07 83 73 48 46
  • Fermé le dimanche

Réagissez

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.