restaurants

Lolivà, trattoria italiana

Par Rédaction

Lolivà devanture

Salle claire et accueillante, personnel sympathique et souriant, carte intéressante, prix corrects… on se dit qu'à un moment on va tomber sur un défaut. Et bien non, en tout cas, nous n'en avons pas trouvés.

Comme tout bon restaurant, soucieux de la qualité de ses créations, la carte n'est pas trop faconde : Une douzaine de propositions entre entrées, plats de pâtes, viandes et poissons. Le choix des mets trahit la passion de la cuisine et une certaine idée de la gastronomie, qui rime avec curiosité et découverte, qu'on aime bien.

En entrée, la lingua di vitello, dadolata di verdure di stagione salsa verde al prezzemolo (12 €) est un plat original et exquis. La plupart du temps, la langue de veau est servie bouillie et coupée en tranches fines avec la salsa verde (sauce à base de persil). Ici, les tranches sont bien épaisses et grillées ce qui permet de rester bien tendre à l'intérieur . Les légumes de saison sont réduits en tout petits dés, une sorte de pointillisme végétal. La présentation est magnifique, on dirait un tableau. Bref, un plat beau et bon.
Les calamars à la purée de petit pois (13 €) est une entrée fraîche et délicate. Le goût du poisson se marie bien à cette sauce de petits pois, originale, onctueuse et savoureuse.

La langue de veau de Lolivà

En plat, nous avons goûté le risotto Acquerello, limoni di sicilia canditi, triglie saltate (19 €). Le riz Acquerello est l'un des meilleurs riz de la Péninsule. Il est conditionné dans les boites métalliques, qui rappellent celles de certains cafés de qualité. Là aussi un sans faute. La cuisson du riz est parfaite et les zestes de citrons confis confèrent une touche d'aspérité au risotto adoucie par les rougets sautés. Le résultat est goûteux et très équilibré.
Les Gnocchi au poulpe (18 €) sont bons malgré que le poulpe soit légèrement mou et les gnocchi, faits maison, un peu trop durs sous la dent.

En dessert, la sbrisolona (6 €) version piacentina (de la ville de Piacenza), légèrement différente de celle de Mantova, servie avec les exquises glaces maison. La crostata alle mandorle crema di zabaione frutta di stagione (7 €), une tartelette, crème sabayon et fruits de saison, se révèle également un bon choix, tout en douceur.

Côté cave, aucun défaut non plus à signaler. Pas étonnant puisque que Lolivà a su faire appel à des fournisseurs sérieux et compétents comme I vini di Enolia.
Parmi les propositions, un Anghelia Argiolas de Sardaigne en pichet (5 € les 50 cl.) très intéressant ainsi que certaines étiquettes bio comme le Camprianese Buccia nera 2013 de Toscane (29 €).

Formules de midi : En semaine 13 € (entrée + plat) ; 16 € (entrée + plat + dessert) ; le dimanche (16 € et 19 €).

Publié le dimanche, 2 août 2015 à 18h08

Informations pratiques
  • Lolivà
  • 76 Bd de Ménilmontant - 75020 Paris. Tél. 06 85 29 91 42
  • Tous les jours sauf le dimanche soir et le lundi toute la journée

Réagissez

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.