restaurants

Caffé dei Cioppi

Par Rédaction

À peine assis, les narines sont immédiatement émoustillées par l’odeur des fourneaux, juste derrière le comptoir, où l’on peut voir s’affairer Fabrizio et Federica, couple en cuisine et dans la vie.

Après un premier coup d’œil, la carte s’avère comme le restaurant : mini mais sympathique ! Quatre entrées, cinq plats, une dégustation de fromages italiens et trois desserts, composés au jour le jour, au gré de la saison, du marché et surtout des envies.

On se laisse tenter par l’assiette de charcuterie italienne (6€), simple mais très goûteuse : les tranches de coppa, speck et jambon cru sont fines et fondantes en bouche.
Le vitello tonnato (10€) est parfait, la viande de veau est tendre et la sauce au thon onctueuse et savoureuse. De même, la burrata aux asperges (12€50), sur un lit de roquette, offre une entrée succulente qui marie le fondant de ce fromage des Pouilles au goût sauvage des légumes.

C’est ensuite une belle assiette copieuse de caserecce alla Norma, ricotta salata (14€) qui est servie: c’est une recette sicilienne de pâtes à base de sauce tomate, basilic, aubergines et au lieu du parmesan, c’est de la ricotta salée qui est râpée dessus. Les linguine au bar et courgettes (16€) avec de la citronnelle et du persil, sont également un mariage de saveurs réussi. Le prix de l’originalité va aux lasagne aux blettes et saucisses (14€), une recette qui ose réinventer un classique pour en faire un met inédit et très gourmand. Le risotto aux courges (16€) se révèle lui aussi parfait : fondant, crémeux et abondant. Les polpette (20€), petites boulettes de viande de bœuf, quant à elles, sont la copie conforme de celles qui ont nourris des générations d’Italiens. Une vraie "madeleine de Proust".

Pour finir en douceur, la spécialité dei Cioppi (et de Mantoue à l’origine) plutôt insolite est « la sbrisolona et sa crème au mascarpone » (5€50): le croquant des biscuits secs à base de farine de maïs concassés avec des amandes (« sbriciolare » signifie « émietter ») et l’onctuosité du mascarpone…un régal !

Une jolie bouteille de rouge, un « Montepulciano delle Marche » (l’Intruso 2008, 25€) aura agréablement accompagné ce repas.

C’est donc un coup de cœur des papilles et du portefeuille aussi, puisque l’addition reste très raisonnable.

À noter : fermé le samedi, dimanche et lundi, l’espace est privatisable le samedi et lundi (max 12 personnes).

Informations pratiques
Caffé dei Cioppi plan d'accès
159 rue du Faubourg Saint Antoine - 75011 Paris (M° Ledru-Rollin/Faidherbe-Chaligny )
Tél. 01 43 46 10 14
Ouverture : Fermé samedi, dimanche et lundi

Publié le mardi, 20 mars 2012 à 14h27

Caffé dei Cioppi - extérieur
159 rue du Faubourg Saint Antoine 75011 Paris - Tél. 01 43 46 10 14

Caché dans un des nombreux petits passages du quartier, mouchoir de poche d’une quinzaine de couverts seulement, le Caffé dei Cioppi est une adresse pour initiés : on se sent presque chanceux de l’avoir découverte… et on aimerait la garder pour soi !

Réactions :

1. Le vendredi, 3 août 2012, 23h02 par Drey :

Nous avons mangé dans ce restaurant à 4 pour un total de 180€ ce qui est déjà une somme importante. Le repas était délicieux mais les portions étaient ridiculement petites. Il y avait par exemple seulement un centimètre et demis de crème de mascarpone dans le ramequin pour le dessert. A delà de cette première constatation, ce qui a achevé notre soirée c'est que la table des amis du patrons était servie beaucoup plus copieusement. Apres m'en être inquiété auprès de la serveuse, elle n'a absolument pas nié cette différence de traitement mais n'a absolument rien fait pour compenser cet état de fait. Cette différence de traitement est INADMISSIBLE et même le reconnaitre est SCANDALEUX. Le Caffe dei Cioppi est donc un endroit pour les amis uniquement.