théâtre

Publié le lundi, 17 juillet 2017 à 09h55

Santa Estasi Atridi : Huit portraits de famille au Festival d'Avignon 2017

Par Roberta Spirito

Un moment de Santa Estasi de Antonio Latella

Santa Estasi Atridi. Otto ritratti di famiglia (Sainte Extase, les Atrides : Huit portraits de famille d'apres Eschyle, Euripide et Sophocle. Spectacle d'Antonio Latella au Festival d'Avignon. Modène 1ère partie : Iphigénie en Aulide, Hélène, Agamemnon, Électre (19, 22 et 25 juillet 2017 à 15h). 2 ème partie : Oreste, Les Euménides, Iphigénie en Tauride, Chrysothémis (20, 23 et 26 juillet 2017 à 15h).
Durée 1 ère partie 8h50 entractes compris. Durée 2ème partie 7h40 entractes compris. Spectacle en italien surtitré en français

L’histoire des Atrides est celle d’une lignée maudite dont l’origine du mal est un père – Tantale, fils mortel de Zeus – qui décide de faire manger son fils par les dieux. S’il est personnellement condamné au supplice, sa descendance est aussi irrémédiablement punie.

Pendant quatre générations, et jusqu’au jugement d’Oreste, se succèdent meurtres, parricides, infanticides, viols et incestes... Et chaque nom de cette généalogie pétrie de violence – Iphigénie, Hélène, Agamemnon, Électre... – est devenu sous le génie des Sophocle, Eschyle et Euripide un héros tragique, mythique, classique. Le projet d’Antonio Latella, à la fois pédagogique et démesuré, a été de proposer huit de ces histoires à sept jeunes dramaturges afin de les revisiter et de les donner à interpréter à une nouvelle génération de comédiens.

Au sein de ce qui est devenu Santa Estasi, un spectacle épique de seize heures réparties sur deux représentations, le metteur en scène italien reconnaît avoir voulu poser deux principes. Une équation intellectuelle : parler de la famille au sein d’une société qui n’offre aucune régulation possible, et travailler à la figure paternelle en étant dans le concret de la tradition, de l’héritage et de la transmission.

Une proposition qui, pour le nouveau directeur du théâtre de la Biennale de Venise, dit « clairement que nous devons nous libérer de la responsabilité de nos aînés pour trouver la nôtre et exister. »
Avec Alessandro Bay Rossi, Barbara Chichiarelli, Marta Cortellazzo Wiel, Ludovico Fededegni, Mariasilvia Greco, Christian La Rosa, Leonardo Lidi, Alexis Aliosha Massine, Barbara Mattavelli, Gianpaolo Pasqualino, Federica Rosellini, Andrea Sorrentino, Emanuele Turetta, Isacco Venturini, Ilaria Matilde Vigna, Giuliana Vigogna.

Informations pratiques
  • Gymnase du lycée Mistral
  • 80, boulevard Raspail - 84000 Avignon
  • du 19 au 26 juillet 2017