cinéma

Publié le mercredi, 23 novembre 2016 à 10h25

L’Ultima Spiaggia, voyage au bout de l’ennui

Par Antoine Le Fur

L’Ultima Spiaggia - une scène du film

Présenté en sélection officielle lors du dernier Festival de Cannes, le documentaire de Thanos Anastopoulos et Davide Del Degan plonge le spectateur en plein cœur du Pedocin, plage de Trieste où hommes et femmes sont séparés par un mur de béton. Une idée de départ amusante mais qui ne tient pas vraiment sur la durée.

Filmer la notion de frontière, tel pourrait être l’enjeu de L’ultima Spiaggia. Le film du Grec Thanos Anastopoulos et de l’Italien Davide Del Degan nous emmène à Trieste, cette ville transalpine à la frontière slovène. De Trieste, on ne verra que l’une de ses plages, le Pedocin. Pendant deux heures, les cinéastes nous immergent dans cet endroit pour le moins atypique puisque les hommes et les femmes sont séparés par un long mur de béton s’avançant dans la mer. Passant d’une partie à l’autre, on suit avec une certaine curiosité les discussions animant les journées de ces gens, âgés de 7 à 77 ans.

Oui mais voilà le film dure près de deux heures. Ce qui est donc un petit peu long lorsque le dispositif scénique ne se résume qu’à filmer de manière successive, la partie des hommes puis celle des femmes, et ainsi de suite. On finit par se sentir légèrement claustrophobe sur cette plage (un comble pour un endroit en plein air !). Quid de Trieste ? La ville est présente dans les discussions des personnages mais la caméra des cinéastes n’y pénètre jamais vraiment. Il y avait pourtant plein de choses à dire sur cette ville frontalière, dont l’histoire reste proche de celle de l’ex-Yougoslavie qui n’est pas loin.

De ci-de là, on pourrait presque songer à du Fellini notamment dans l’une dernières scènes du film où des femmes d’un certain âge, affublées de tenues criardes, font la fête sur la plage en s’enivrant de champagne. Il nous semble alors à ce moment que les réalisateurs témoignent d’un réel talent à filmer les classes populaires de l’Italie contemporaine. Un film qui a de bonnes idées donc et qui serait tout à fait satisfaisant s’il n’était pas aussi long et également peu original dans sa mise en scène.

Informations pratiques

Critique du film L'Ultima Spiaggia