italie en france

Publié le dimanche, 16 juillet 2017 à 09h59

Le Château du Clos Lucé inaugure un nouvel espace d’exposition consacré à Léonard de Vinci

Par Stefano Palombari

Château de Clos Lucé - L'hélicoptère de Leonardo da Vinci

Pendant l'été 2017, le Château du Clos Lucé inaugure un nouvel espace d’exposition consacré à Léonard de Vinci, organisateur de fêtes royales.

Le Château du Clos Lucé invite le public à découvrir un aspect méconnu des talents de Léonard de Vinci. La saison commence aujourd’hui, avec l’ouverture de l’exposition Léonard de Vinci et la France, qui consacre désormais tout un espace au Léonard de Vinci, organisateur de fêtes royales. Cette exposition s’appuie notamment sur les travaux de Laure Albert sur les fêtes à la Renaissance d’après sa thèse soutenue en 2012 : « Recherches sur l’iconographie des fêtes de cour en France (1515-1589) ». Elle alimente ainsi le projet scientifique « Léonard de Vinci et la France ».

Il y a 500 ans, François Ier avait commandé à son invité des projets de fêtes royales. Le « Premier peintre, ingénieur et architecte du Roi » restitue à Amboise les fastes italiennes, costumes, jeux de lumières, mécanismes ingénieux, automates. L’artiste se fait l’artisan des événements destinés à faire rayonner la grandeur et la puissance du Roi de France.

Léonard de Vinci, dessinateur de costumes de fêtes. Ce nouvel espace au sein de l’exposition Léonard de Vinci permettra de découvrir une facette méconnue de Léonard de Vinci, celle d’un dessinateur de costumes. D’après les dessins originaux de Léonard de Vinci durant son séjour en France, l’atelier parisien Bas et Hauts spécialisé dans la confection de costumes, a reproduit sur commande un costume de fête masculin et un costume de fête féminin.

Le Centre national du costume de scène de Moulins prête aussi de façon exceptionnelle deux costumes, de femme et d’homme, témoignant du luxe des apparats de fête à la Renaissance.

Léonard de Vinci, créateur d’instruments de musique. Le génie de Léonard de Vinci s’illustre aussi dans cette exposition par sa capacité à innover sur le plan musical. Léonard de Vinci, lui-même excellent musicien, dessine aussi des instruments, dont la fameuse Lira da braccio à tête animale et la viola organista. Cette dernière sera mise à l’honneur lors du Festival Européen de Musique Renaissance du 22 au 24 septembre 2017.

Léonard de Vinci, ingénieur des fêtes. Ces fêtes royales contribuent au rayonnement de la Cour et du Roi à travers l’Europe. C’est à son attention que Léonard de Vinci reproduit un lion automate lors d’une fête à Argentan donnée par la duchesse de Nemours et Marguerite d’Angoulême. Grâce à un mécanisme interne déployé par l’ingénieur, les flancs de l’animal s’ouvrent et une fleur de lys apparaît à l’approche du monarque.

La mécanique des effets spéciaux et les jeux de lumière sont autant d’outils déployés par Léonard de Vinci pour sublimer ces fêtes royales.

La suite de la saison consacrée aux fêtes. La saison estivale qui s’amorce avec cette exposition se poursuivra avec des nocturnes festives les 21 juillet, 4 et 11 août. Chaque soirée s’organise autour de trois temps forts : dégustation de mets Renaissance création théâtrale inédite « La fête secrète » confiée au metteur en scène Didier Girauldon et reconstitution d’un Bal Renaissance avec le public.
Du 22 au 24 septembre 2017, le Festival Européen de Musique Renaissance clôturera cette saison culturelle.

Informations pratiques
  • Château du Clos Lucé
  • les 21 juillet 2017 et les 4 et 11 août 2017