théâtre

Publié le mardi, 4 avril 2017 à 10h10

Feu pour feu au théâtre de Belleville. Mise en scène de Gerardo Maffei

Par Stefano Palombari

Feu pour feu - affiche

Feu pour feu est un spectacle tiré du roman de Carole Zalberg paru il y a trois ans aux éditions Actes-Sud. La même année le livre reçoit le Prix Littérature-Monde. Gerardo Maffei, metteur en scène italien résident à Paris en a fait une pièce de théâtre qui sera à l'affiche du théâtre de Belleville à partir du 19 avril 2017.

Le metteur en scène explique son choix : « Feu pour Feu de Carole Zalberg (après Un Petit Poisson de Pier Paolo Pasolini, Silvio’s Glam Democracy, écrit par mes soins et publié en France par Les Éditions du Félin, suivi de La Brouette d’après Luigi Pirandello) est le texte qui va compléter ma Tétralogie de la Consommation. Il s’agit du dernier acte d’un parcours de recherche consacré aux mécanismes absurdes d’un système parasitaire qui s’est désormais emparé de nos vies. »

Dans un village africain en flammes, un homme fait le mort au milieu d’un charnier. À la nuit tombée, alors que les auteurs du massacre repartent au volant de leurs 4X4, l’homme se relève, cherche sa femme parmi les cadavres et trouve, sous elle, leur bébé de quelques mois. La petite semble inerte mais au moment où il la soulève, elle pousse un hurlement. Le père et la fille s’enfuient.

Débute pour eux une longue errance qui les mènera dans un lieu dont le père, contrairement à d’autres, n’avait pas rêvé. Au lendemain du tragique incendie allumé quinze ans plus tard, pour une broutille, par sa fille et deux de ses amies, le père dévasté adresse à l’adolescente qui dort en prison, le récit de leur histoire familiale.

On suit ainsi leur périple ponctué d’épreuves, de menaces, mais aussi de belles rencontres, de gestes généreux, et leur quotidien dans une cité de banlieue. S’impose alors le fossé entre la force de survie du père, son sentiment de gratitude envers une terre d’asile pourtant peu bienveillante, et le désœuvrement, l’absence de but, de repères, d’une jeunesse à qui rien d’autre n’est promis que le chômage et le béton et qui doit bien trouver des exutoires (au mieux dans la réinvention de la langue, de la musique, etc, au pire dans la violence) à sa vitalité.

Au bout de cette nuit où la voix du père porte aussi, par moments, celle de la fille, sera révélé ce que leur existence a de précieux. Mais sans doute est-il trop tard et les enseignements de l’horreur impossible à transmettre autrement que par sa résurgence sous d’autres formes.

Feu pour feu, création - première française : Texte Carole Zalberg. Texte édité aux éditions Actes-Sud, collection « Un endroit où aller » Ce texte a reçu le Prix Littérature-Monde 2014. Mise en scène Gerardo Maffei. Avec Fatima Soualhia-Manet. Assistanat à la mise en scène Francesca Cominelli. Décors et costumes Marta Pasquetti et Federica Buffoli. Création lumière Boris van Overtveldt ; création sonore Lorenzo Pagliei ; aide à l’écriture gestuelle Sonia Alcaraz ; vidéo et photographie Guendalina Flamini.

Présentation du spectacle avec lecture à la Libreria (89 rue du Fbg Poissonnière Paris - 75009 Paris) le 15 avril 2017 à 17h30.

Informations pratiques
  • Théâtre de Belleville
  • 94 rue du Faubourg du Temple - 75011 Paris
  • Du 19 avril 2017 au 9 juillet 2017. Du mercredi au samedi à 19h15, le dimanche à 20h30.

Tarif préférentiel 10 € (au lieu de 25€) valable du 19 avril au 19 mai uniquement sur réservation au 01 48 06 72 34 ou par mail à reservations@theatredebelleville.com avec le code promo "ITALIE A PARIS".