cinéma

Publié le vendredi, 7 octobre 2016 à 14h11

Du soleil dans les yeux de Pietrangeli ressort en salles

Par Antoine Le Fur

Gabriele Ferzetti et Irène Galter (crédit photo : Allociné / Les Films du Camélia)

Premier film d’Antonio Pietrangeli, Du soleil dans les yeux (Il sole negli occhi) bénéficie d’une sortie sur copie restaurée, le 12 octobre. En marge de cette réédition, le film ainsi que deux autres œuvres du cinéaste italien (Fantômes à Rome et Je la connaissais bien) seront projetés dans le cadre du Festival Lumière de Lyon, qui débute le 8 octobre.

Datant de 1953, Du soleil dans les yeux raconte l’arrivée à Rome d’une jeune provinciale, Celestina (Irène Galter), venue y chercher du travail comme domestique. Sa vie dans la capitale italienne sera émaillée de rencontres avec d’autres femmes avec qui elle se liera d’amitiés. Des hommes croiseront également son chemin à l’image de Fernando (Gabriele Ferzetti, inoubliable Sandro de L’Avventura), avec qui elle entretiendra une liaison.

Tourné en pleine période néoréaliste, le film de Pietrangeli s’attache à montrer le quotidien de prolétaires. Ici, les protagonistes sont des employés de maisons, des ouvriers.

Mais surtout, Du soleil dans les yeux, comme la plupart des autres films de Pietrangeli, seront les premiers à mettre les personnages de femmes au cœur du cinéma italien. Celui qui fut auparavant l’un des scénaristes de Visconti (Ossessione, La Terra Trema) ou Rosselini (Europe 51) offrira des rôles nouveaux aux actrices, transalpines ou françaises, de l’époque à l’image de Claudia Cardinale, Stefania Sandrelli, Simone Signoret ou Emmanuelle Riva.

Pour découvrir (ou redécouvrir) Du soleil dans les yeux, rendez-vous le dimanche 9 octobre à 17h à l’Institut Lumière de Lyon, pour une séance présentée par Aurélien Ferenczi, critique cinéma à Télérama. Pour ceux qui ne pourraient pas se rendre dans la Capitale des Gaules, pas d’inquiétude, le film sera visible à Paris dès le mercredi suivant.

Il sole negli occhi – Italie – 1953 – 103’. Avec Irène Galter, Gabriele Ferzetti, Paolo Stoppa. Le film est en VO sous-titré en français. Plus d’informations sur le site du Festival Lumière.

Informations pratiques
  • Dans les salles
  • A partir du 12 octobre 2016