cinéma

Publié le dimanche, 28 mai 2017 à 21h38

Rétrospective Vittorio Cottafavi à la Cinémathèque

Par Valentina Pasquali

Foto di scena - allo specchio

Méprisé en son temps par la critique transalpine, Vittorio Cottafavi, cinéaste raffiné et érudit, fut longtemps apprécié par une frange de la cinéphilie française pour l'intelligence de ses mélodrames, subtils portraits de femmes, ou de ses récits d'aventures historiques, réussissant même à transformer le péplum en allégorie politique. Il réalisera également un grand nombre d'adaptations littéraires pour la télévision. Révélation d'un grand cinéaste italien.

On peut lire sur la jaquette du DVD de La Révolte des gladiateurs édité en Italie cette affirmation à première vue étonnante sur le réalisateur du film : « les films historico-mythologiques réalisés entre 1950 et 1960 ont mis en évidence la sagesse de "metteur en scène" de Vittorio Cottafavi, provoquant l'appréciation enthousiaste de la critique française pour le "grand Vittorio". »

Cette constatation, très fair-play, qu'en l'occurrence la critique transalpine ne fut pas prophète en son pays, rappelle à quel point l'auteur de Fille d'amour n'a pas été, en son temps, reconnu à sa juste valeur, à l'instar d'autres cinéastes italiens (Riccardo Freda, Raffaello Mattarazzo) coupables de n'avoir pas choisi la voie ouverte par le néoréalisme et son impératif idéologique.

Et là aussi on peut dire qu'une partie de la cinéphilie et de la critique française (les mac-mahoniens de Présence du cinéma, les nickelodeoniens et quelques plumes des Cahiers du cinéma comme Luc Moullet ou Michel Delahaye) aura « fait le boulot ». Sans suffisamment être entendue tant il est encore compliqué aujourd'hui de montrer les films de Cottafavi, qui n'ont longtemps pas été jugés dignes d'un travail de conservation et de restauration exemplaire.

Informations pratiques
  • Cinémathèque française
  • 51 Rue de Bercy, 75012
  • Du 12 au 30 juillet.

Tarif préférentiel 4€ la séance au lieu de 6,5€ sur présentation du coupon L’Italie à paris