divers

Publié le samedi, 21 janvier 2017 à 10h31

Contre l'oubli de la Shoah : réflexions sur la présence du passé

Par Roberta Spirito

Liliana Picciotto

Le mercredi 25 janvier 2017 à 19h à l'Institut culturel italien à l'occasion de la Journée de la Mémoire, sera organisée une rencontre suivie de la projection d'un film.

Le 27 janvier est le jour anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz. Depuis quinze ans, cette date a été retenue pour célébrer la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste.

Cette célébration est l’occasion de nourrir le débat, à la fois politique et historiographique, autour des questions du devoir de mémoire des crimes génocidaires, des relations entre mémoire et histoire, mais aussi concernant la portée des revendications mémorielles et des différentes formes de résurgence des thèses racistes.

Nous avons demandé à Marie-Anne Matard-Bonucci, professeure d’histoire contemporaine dont les travaux sur le fascisme et l’antisémitisme font désormais autorité, de s’entretenir avec Liliana Picciotto, historienne et directrice des archives du Centro di Documentazione Ebraica Contemporanea.

La rencontre sera suivie de la projection, en présence du réalisateur, du film Gli ebrei di Fossoli, écrit par Liliana Picciotto et Marcello Pezzetti, et réalisé par Ruggero Gabbai (Italie, 2006, 18’, vo sous-titré en anglais).

Informations pratiques
  • Institut culturel italien
  • 50, rue de Varenne - 75007 Paris
  • 25 janvier 2017 à 19h